Fête du Jubilé de Calvin 2009

Biographie de Calvin

Jean Calvin né le 18 juillet 1509 à Noyon en Picardie est le plus éminent des réformateurs français et le plus grand théologien de son siècle. Lire la suite...

L'Institution Chrétienne de Calvin (1536)


Chef d'oeuvre de la littérature française, l'Institution de Calvin est un traité de théologie qui connut un très grand succès au XVIe siècle.
Lire la présentation ...
Lire un extrait de l'Institution : La vraie et pure Religion (Livre I, chap. II).

La Confession de la Rochelle (1559)

Calvin est considéré comme l'auteur principal de la Confession de Foi des Eglises réformées de France (Confessio Gallicana). Modifiée au premier synode national de 1559 à Paris, la Confession a été ratifiée avec les Églises du Béarn et de Genève au septième synode de 1571 présidé par Théodore de Bèze à La Rochelle. Depuis, on l'appelle plus souvent la Confession de La Rochelle.

Extrait du premier article de la Confession : "Nous croyons et confessons qu’il y a un seul Dieu..."



Le Catéchisme de Genève (1542)


Sous la plume de Calvin, le Premier Catéchisme de Genève prit forme en 1536 et fut publié l'année suivante. En 1542, il le remplace par une nouvelle version, le Catéchisme de l'Eglise de Genève constitué de 55 paragraphes et de 373 questions et réponses qui exposent les principaux points de doctrines de l'Eglise réformée. Il est ensuite traduit en latin en 1545.


Le Catéchisme de Genève débute ainsi :
Quelle est la principale fin de la vie humaine?
C'est de connaître Dieu.



La Bible de Calvin (1546)

En 1546 les réformateurs Jean Calvin, Théodore de Bèze et Robert Estienne, publient une révision de la Bible à l'Epée (1540) dont la première traduction faite à partir des originaux hébreux et grecs est due à Pierre Robert dit Olivétan (1535). La Bible a connu une autre importante révision en 1588 entreprise par les Pasteurs et Professeurs de l'Eglise de Genève.

Au fil des siècles, la Bible de Genève connut plusieurs révisions. Parmi elles, on peut citer la Bible de Desmarets (1669), la Bible de David Martin (1707) et la Bible d'Ostervald (1744). Ces deux dernières versions sont encore utilisées de nos jours par des églises attachées aux anciennes traductions.

L'image ci-dessus est une Bible de 1567 imprimée par François Estienne, troisième fils de Robert Estienne qui est à l'origine de la numérotation des versets en 1553.


Le Formulaire des Prières Ecclésiastiques

Une édition de 1552 porte le titre original : "La Forme des Prières Ecclésiastiques, avec la manière d'administrer les Sacrements, et célébrer le mariage, et la visitation des malades".

Le Formulaire des Prières Ecclésiastiques (Jean Calvin) revu et imprimé aux Pays-Bas. XIXe siècle.








Oeuvres de Jean Calvin sur internet :

  • Le Traité de la Justification trad. du latin de son Institution de la religion chrétienne, par Jean de Labrune. Editeur J. Garrel (Amsterdam). 1693.
    BNF/Gallica. Fichier PDF.
  • Declaration comment Jesus-Christ est la fin de la Loy. Préface de Jean Calvin dans Le Nouveau Testament, c'est à dire, la Nouvelle alliance de Nostre Seigneur Jesus Christ. Reveu & corrigé de nouveau sur le grec, par l'advis des ministres de Geneve. Avec annotations reuës [sic] & augmentees par M. Augustin Marlorat. 1563.
    BNF/Gallica. Fichier PDF.

En latin:

6 commentaires:

Administrateur a dit…

Le livre d'or est ouvert.

Info-Bible a dit…

A l'occasion 500ème anniversaire de la naissance du français Jean Calvin, Info-Bible a scanné et publié pour vous le texte intégral de son fameux traité des reliques.
Ce document est un des premiers chefs d'œuvres de la littérature française.

Ce traité de Jean Calvin sur les reliques est ironique. Aujourd'hui encore on a du mal à se retenir de rire en le parcourant. A l'époque il a connu un succès immense et a fait l'objet d'éditions nombreuses, en français, latin, allemand, anglais et flamand. Il a porté un coup fatal au culte des reliques en particulier aux fameuses fioles de lait de la Vierge. Ce traité des reliques de Calvin est inscrit à l'Index des livres interdits dès 1543.
Calvin l'a lui même rédigé en français: il savait écrire en français aussi facilement et aussi remarquablement qu'en latin... La langue reste parfaitement compréhensible; elle a certes un peu vieilli mais bien moins que celle de Rabelais: Calvin a contribué à fixer la langue française.

Vous trouverez ce traité à l'adresse suivante.

http://www.info-bible.org/histoire/reforme/traite-des-reliques-jean-calvin.htm


Je rappelle que Calvin est un des auteurs français les plus lus dans le monde (plus chez les anglo-saxons que chez nous).

Je cite l'introduction à "Oeuvres françoises par Jean Calvin", de P. L. Jacob :

"Le style de Calvin est un des plus grands styles du seizième siècle:
simple, correct, élégant, clair, ingénieux, animé, varié de formes et de
tons; il a commencé à fixer la langue française pour la prose comme
celui de Clément Marot l'avait fait pour les vers. Ce style est moins
savant, moins travaillé, moins ouvragé, pour ainsi dire, que le style de
Rabelais; mais il est plus prompt, plus souple et plus habile à exprimer
toutes les nuances de la pensée et du sentiment. Il est moins naif,
moins agréable et moins riche que celui d'Amyot mais il est plus
incisif, plus imposant et plus grammatical. Il est moins capricieux,
moins coloré et moins attachant que celui de Montaigne mais il est plus
concis plus grave et plus français... Calvin savait écrire en français
aussi facilement et aussi remarquablement qu'en latin...

nanonano a dit…

Bonjour,
je ne sais si mon message a sa place ici, mais je n'ai pas trouvé d'autres possibilités. Je fais des recherches sur Bernard Palissy, et je cherche le texte de la bible qu'il aurait pu consulter. Savez-vous où je peux trouver la bible de Calvin, de 1546?
Merci beaucoup et bravo pour votre site très intéressant.
J.F.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Pourriez-vous me dire de quel texte est tirée la citation "Il n'y pas pire peste que la raison humaine." (Si vous avez une référence exacte, avec la page, c'est encore mieux!)Merci beaucoup!

Mon adresse mail alexandrecasagrande1@gmail.com

Anonyme a dit…

J.E. Choisy , ca vous dit quelque chose? est-ce un ascendant de E. Choisy?

Office protestant d'éditions a dit…

Pour une releture décalée de Calvin, jetez un oeil à la BD "Calver et Luthin", publiée par l'Office protestant d'éditions (OPEC), en Suisse: www.protestant-edition.ch/Calver-et-Luthin